Revue de presse de novembre

Si vous nous suivez sur facebook, Twitter ou Scoop-it, vous savez que nous publions régulièrement autour de l’actualité des bibliothèques (Essonniennes ou mondiales). Plus largement, nous partageons aussi des articles autour de la littérature, du numérique… Pour tous ceux qui ne nous suivent pas sur les réseaux sociaux et pour ceux qui nous suivent mais qui voudraient être sûrs de n’avoir rien raté, nous vous proposons un rendez-vous mensuel : une mini revue de presse avec le meilleur de ce que nous avons « récolté » pendant le mois.

L’actualité des bibliothèques :

Une médiathèque cible d’attentat, le vibrant hommage d’ActuaLitté.

Plusieurs mairies ont reçu des courriers de la Société civile de l’édition de langue française (SCELF) demandant des droits pour les lectures dans le cadre de leurs animations. Entre inquiétude et respect du droit d’auteur, le débat est engagé et se déploie particulièrement sur les réseaux sociaux.

Une légère baisse du nombre d’inscrits dans les bibliothèques en 2016.

Une page Facebook pour soutenir les médiathèques de Grenoble menacée de fermeture. De nombreux illustrateurs  ont proposé des illustrations pour protester.

soutiens-dessinees-dillustrateur

Des auteurs manifestent contre la fermeture des bibliothèques en Angleterre.

Une directrice de bibliothèque ukrainienne Natalia Sharina est accusée « d’incitation à la haine ethnique contre les Russes ».

 

Numérique :

 

jeu vidéo et FabLab en bibliothèque.

Livres papier et livres numériques seront désormais soumis à la même législation en matière de prêt en bibliothèque malgré la désapprobation de l’Association des libraires et des éditeurs allemands et la Fédération des éditeurs européens. Quels impacts de cette décision européenne en France ?

Panorama sur les contenus numériques dans les bibliothèques, Vodeclic a publié une enquête sur les ressources numériques disponibles dans les bibliothèques françaises en 2015.

 

Jeunesse

Les pépites 2016 du salon du livre et de la presse jeunesse.

 

Un nouveau groupe Facebook qui réunit des bibliothécaires jeunesse.

Alors que des livres censurés dans les centres de loisirs parisiens, l’ABF prend position. La mairie de Paris a renoncé à rappeler systématiquement tous les livres avec tout de même cette précision qui laisse penser que les livres sont toujours censurés :
« Pour ne pas opposer les divergences d’appréciation entre les professionnels qui souhaitent travailler à partir de ces ouvrages et ceux qui ne le souhaitent pas, les responsables des espaces premiers livres ou de BCD pourront décider d’utiliser ces ouvrages ou de les ré-adresser à la CASPE (ils seront bien évidemment mis à disposition dans d’autres lieux), et il n’y aura donc pas de rappel systématique »

 

De nouvelles « thèques »

Au Quebec, des bibliothèques prêtent des instruments de musique.

Ouverture d’un verbothèque à Saint-Martory (Haute-Garonne)

Revue de presse numérique

Publicités